L’ACOUPHENE

En tant que créatrice sonore, je fréquente un grand nombre de personnes sujettes à des acouphènes, temporaires ou permanents. J’en ai moi-même de temps en temps, en sortant de concerts noise ou d’une longue session de travail au casque.  C’est pourquoi je me suis particulièrement penchée sur ce sujet.

L’acouphène est une sensation auditive non liée à un son généré par une vibration d’origine extérieure à l’organisme et inaudible par l’entourage. Pour la personne acouphénique, le bruit est réel, envahissant, oppressant…

Pour commencer, il est nécessaire de diagnostiquer médicalement la cause de l’acouphène, chez un médecin spécialiste. Parfois, l’acouphène est un problème physique, le symptome d’une blessure de l’oreille. Le plus souvent, l’acouphène est une manifestation psychosomatique. Pour le psychisme, c’est une façon d’exprimer une souffrance ou de se protéger.

GERER L’ACOUPHENE PAR L’HYPNOSE

Il y a différentes méthodes pour gérer l’acouphène avec l’hypnose: travailler sur ce message de souffrance (avec son terrain d’enracinement et son utilité consciente ou inconsciente), sur la boucle de l’acouphène, sur la dissociation au son de l’acouphène… selon chaque cas (acouphène d’origine physiologique ou psychosomatique, fonctionnement de la personne…).

Cela rejoint cet article du blog : L’hypnose soulage les sensations d’oppression, les tensions, les douleurs

Au-delà du soulagement en séance, il faut noter que la personne devient peu à peu autonome dans la gestion de ses acouphènes et peut influer seule sur eux, en choisissant quand et comment le faire.

Parfois, il s’agit aussi de ne pas le faire, car certaines personnes préfèrent finalement conserver leur symptome. J’ai eu un cas comme cela, avec un acouphène qui protégeait le sujet du monde extérieur et qui est devenu un allié plutôt qu’un envahisseur, une fois le processus mis à jour. La personne ne désirait pas travailler sur sa phobie sociale. Elle était ravie de se retrouver avec un bouclier modulable. Nous avons donc joué à l’utiliser, le transformer. Libre à elle de revenir quand elle le désirera pour un autre objectif. C’est la personne qui décide ce qu’elle fait de son symptome, pas moi.

JOUER AVEC L’ACOUPHENE

Il est donc possible de créer un acouphène, de monter ou de descendre sa hauteur, de le changer d’oreille… et le son semble toujours bien réel.

Je m’en sers personnellement pour dédramatiser mes acouphènes en les rendant ludiques, pour créer un test concret dans mes séances expérimentales d’auto-hypnose (en me servant de l’acouphène comme levier) et de ligne de focus pour la méditation lorsqu’il y a trop de bruit ambiant.

Il suffit d’oser 🙂

Bienvenue en séance

© Marie Lisel

 

LIENS

Ecoutez le merveilleux acouphène de Sylvain Chauveau

Cover of Lykke Li’s « I Follow Rivers » by Sylvain Chauveau
From album « Post-Everything », out on Brocoli on 25.08.2017 (LP, CD, DL)
Order here: http://www.brocoli.org/release/sylvai
Sylvain Ch: vocals, programming
Myriam Pruvot: backing vocals
Geoffroy Montel: mixing
www.sylvainchauveau.com
www.brocoli.org
https://www.youtube.com/watch?v=zLCccIvjmWg

Voici quelques liens parmi d’autres, sur le soulagement des acouphènes par l’hypnose:

http://www.france-acouphenes.org/index.php/actu/conferences/87-l-hypnose-une-therapie-positive-pour-l-acouphene

http://www.france-acouphenes.org/index.php/actu/conferences/65-hypnose-et-acouphenes-mme-le-dr-ravo-teyssier

http://www.sciencesetavenir.fr/sante/20140324.OBS1005/acouphenes-l-hypnose-contre-les-bruits-psychosomatiques.html

http://acouphenesquebec.org/lhypnotherapie-quen-attendre-contre-lacouphene-et-lhyperacousie/

http://acouphenes.ca/therapies-acouphenes/hypnose/hypnose-et-acouphenes.html

http://www.blog-des-acoupheniens.fr/article-l-autohypnose-agit-en-douceur-sur-vos-acouphenes-122594366.html

http://www.inctb.net/les-acouphenes.pdf

Publicités