Ecrire, enregistrer, monter, mixer l’hypnose

L’hypnose et la radio ont flotté en moi et en mes disques durs un long moment, avant de concrétiser leur alliance dans mon travail avec bOa, création radiophonique hypnotique réalisée à partir d’une musique composée sur mesure par Yannick Franck sur un texte que j’ai écrit à partir d’une expérience de transe solitaire et enregistré en studio avec des acteurs. Dans cette première création hypnotique, j’ai recréé mon trip intérieur pour le partager 🙂

Ma dernière création Fantasmes, que j’ai conceptualisée au printemps 2015 et qui est sortie en mai 2018 (les subventions demandent de la patience et offrent du temps), explore quant à elle l’interview sous hypnose. Les personnes qui désirent participer à l’expérience viennent en séance explorer en direct un fantasme jusque-là inconnu, du moins sous cette forme. Je travaille sur les limites entres les réels, sur l’expérience du voyage inédit, sur l’ouverture de l’imaginaire et sur la sensorialité obtenue grâce à l’hypnose. Mon accompagnement préserve le caractère plaisant, agréablement déroutant des expériences vécues lors des interviews. Cela m’importe autant que le matériau obtenu (ah! ce cinéma pour l’oreille!). La prochaine exploration nous fera entrer dans un  tableau, toujours sous hypnose. Work in progress!

Lorsque j’ai rencontré Daniel Martin-Borret, créateur sonore, en automne 2016, un lien de plus s’est rapidement tissé entre la création radio et l’hypnose. Je n’aurais pas cru Agogies réalisable car je ne me voyais pas exploiter, en tant que réalisatrice, un panier de matières brutes et douloureuses récoltées sous hypnose, sans que l’accompagné.e me suive pas à pas en montage, en mixage, et encore… comment gérer…  quelle complication pour rester bien au clair… Ma limite sonnait rouge. Cela soulevait trop de questions.

Avec l’arrivée de Daniel, cela s’est pourtant révélé à portée de micro! En effet, c’est l’accompagné lui-même qui m’a sollicitée pour être co-autrice d’une séance devant micro, la réalisation étant de son fait. Je n’avais pas imaginé ce contexte, dans lequel une plongée de Daniel en lui-même, dans ses failles, de façon entière et intime, pouvait donner lieu à une création radio qu’il contrôlait quasi totalement (connaissant les aléas du montage, je me réservais la fonction d’oreille extérieure et droit de modif). Lui si: Daniel désirait s’avouer face au micro. Et il entendait bien que je l’y aide!

Après avoir cherché une mise en place improvisée pour nos micros, nous nous sommes donc retrouvés très vite, sans préparation et nous connaissant à peine, dans une séance forte, vive et pleine, dans la verrière de la Maison des auteurs de la SACD (que nous remercions). Il y en eut une seconde un mois après.

Je suis heureuse de ce compagnonnage pour créer son oeuvre ET pour créer sa vie. Car ces séances, en plus d’être des matériaux de radio – et sans doute aussi parce qu’elle sont des matériaux sonores – se révèlent aussi comme moyens de transformer la subjectivité pour aller vers un mieux-vivre.

La suite des co-explorations-créations? Nous les envisageons.

De façon générale, mes collaborations sont rassemblées ici.

Agogies

Agogies, de Marie Lisel et Daniel Martin-Borret, est un dispositif relationnel et radiophonique qui capte une parole enfouie, par le canal de l’improvisation hypnotique.

Auteurs: Marie Lisel et Daniel Martin-Borret
Réalisateur: Daniel Martin-Borret
Créatrice du visuel: Christine Beau
Autoproduction 2017

Agogies est en écoute libre et gratuite et en téléchargement à prix libre, sur mon Bandcamp en en écoute sur le mixcloud de Daniel Martin-Borret.

Daniel Martin-Borret

Daniel Martin-Borret vit et travaille dans les Cévennes. Depuis 2009 à travers des autoproductions dépouillées, il affirme la présence d’une langue sonore qui s’écrit à voix haute. La définition qu’il donne de son travail est qu’il faut livrer coûte que coûte ce qui dans le bain bouillonnant du quotidien et de la mémoire, émerge à la surface.

Le site

Le mixcloud

Un article sur son travail de Syntone