L'hypnose pour créer sa vie, son oeuvre, son monde

°°°CREER SA VIE°°° régler un problème, soulager un symptôme, récupérer de l'énergie, lâcher du lest, s'émanciper d'une addiction, transformer le réseau d'influences, activer des ressources, choisir, se libérer, s'épanouir, ressentir, grandir, stimuler, se centrer, changer vers un mieux-vivre '''''CREER SON OEUVRE''''' ouvrir, inspirer, souffler, se laisser embarquer, improviser, écrire, dessiner, composer, danser, jouer, monter, construire, capter, oser, réaliser, proposer, partager, faire oeuvre ***CREER SON MONDE*** parcourir, explorer, plonger, planer, découvrir, étendre ses connaissances sensorielles, tester, examiner, prospecter, étudier par les sens, arpenter, jouer, expérimenter, modeler, moduler, inventer, augmenter, expanser…

L’hypnose pour créer son oeuvre

capture-decran-2017-01-06-a-11-44-05

Créer son oeuvre : ouvrir, inspirer, souffler, se laisser embarquer, écrire, dessiner, composer, danser, jouer, monter, modeler, moduler, trouver son mouvement authentique, construire, capter, oser, réaliser, proposer, partager, faire oeuvre…

649586-lygiaclarkoculos

Image: «Oculos», 1968, de Lygia Clark.

Lygia Clark définissait l’artiste « comme un propositeur de conditions qui permettent au récepteur de se laisser embarquer dans le démontage des formes – y compris les siennes propres – en faveur de nouvelles compositions de flux ». 

L’hypnotiste ne pourrait-il pas être également défini en ces termes? Comme la pratique artistique, la pratique de l’hypnose et d’autres expérimentations sensorielles donnent des accès éclairés à soi et au monde.

Y voir plus clair, créer des ouvertures, atteindre un pan de clairvoyance, une épiphanie, un éveil, une compréhension profonde, un déclic… engage à ajuster précisément sa position propre, à laisser de la place pour l’inédit, à libérer son existence mais aussi sa créativité, son écriture, son mouvement, son souffle, sa voix, son trait… en dépassant les habitudes et les anciennes croyances limitantes et en se laissant saisir par son imaginaire connecté à soi, aux autres et au monde, en devenant voyant (au sens rimbaldien du terme, pas irmaien!).

Lire la suite

Nous pouvons travailler en séances individuelles, immobiles ou engageant le corps, mais aussi en ateliers de groupe sur mesure (voir « Atelier sur mesure au sein de votre projet d’art de la scène »)

***

Créativité / création / créer

L’hypnose stimule la créativité et nous permet d’apprendre à nous en servir pour modeler un rapport au réel satisfaisant nos besoins et désirs profonds.

Elle est aussi un outil de création artistique, comme si l’art était « augmenté » par l’hypnose (l’expression est de Catherine Contour en référence à la réalité augmentée par superposition d’un modèle virtuel. Voir l’expression bien connue: « réel augmenté »).

Lire la suite

***

EXEMPLES DE SEANCES D’EXPLORATION, EXPANSION, CREATION

Les techniques d’hypnose et d’autohypnose sont des outils d’exploration, d’inspiration, de connexion, de transformation, d’in(ter)vention, de création artistique. 

En explorant le paysage intérieur, en permettant à un matériau de se transformer dans un rêve, en suivant le fil d’une image ou d’un son ou d’une phrase ou…, en laissant une sous-personnalité créer sans l’intervention des autres facettes du caractère… le créateur amplifie sa création.

Etant moi-même artiste sonore et exploratrice sensorielle et hypnologue, ma pratique singulière est également orientée vers les relations entre l’hypnose et le son, l’exploration sensorielle, la créativité artistique, l’expérimentation onirique, la découverte du fonctionnement de soi et sa perfectibilité, l’utilisation de croyances spécifiques à d’autres champs, l’expérience décalée…

En tant qu’accompagnante, je me mets en position neutre, loin de mes propres préoccupations et de mon univers de créateur. Ma « boite à outils » est entièrement au service de l’artiste que j’accompagne. Ce centrage est une condition primordiale de l’accompagnement, un positionnement clair auquel je suis bien rodée. Nos imaginaires ne s mêlent pas. J’accompagne la création avec respect et discernement.

Chaque séance, en autohypnose ou en accompagnement hypnotique, est unique car elle est littéralement pratiquée sur mesure en temps réel (objectif, intention, processus, fonctionnement habituel de la personne, symboles, précautions, désirs…).

Voici quelques exemples, au hasard de ma mémoire :

  • Développer l’écoute synesthésique des sons (un son devient des couleurs ou des sensations kinesthésiques), avec ou sans mouvement spontané, en groupes échangeant des sons spontanés ou carrément en concert.
  • Suivre le fil d’un son électroacoustique à travers un rêve éveillé
  • Visiter l’espace de sa voix, l’organiser, l’arranger, l’admirer, le chanter
  • Visiter sa bibliothèque intérieure, choisir des livres, les contempler, les feuilleter, en découvrir la structure et les personnages
  • Retrouver l’émotion liée à un texte, une scène de danse, une composition musicale (qui peut s’émousser avec les répétitions ou se geler à cause du stress ou se mêler avec les éléments adjacents) et l’énergie d’après échauffement, pour entamer la performance de façon optimum, d’entrée de jeu, sans avoir à passer par l’évaporation du trac et autres limitations.
  • Rencontrer le personnage que l’on a à incarner (théâtre, cinéma), le questionner, l’observer puis modéliser (adopter ses caractéristiques momentanément, quand on le désire)
  • Permettre à son inconscient d’écrire une lettre que l’on recevra dans quelques mois par la poste, en ignorant son contenu car la main a écrit sans conscience
  • Se rencontrer très vieux, se demander des conseils de sagesse, de libération de l’inspiration
  • Se créer une intimité sécurisante, comme le noyau d’une amande, avant de germer pour s’ouvrir vers la lumière et offrir son feuillage, ses fleurs, ses fruits. Conserver la possibilité de ces différents états par ancrage (noyaux sécurisant, fente qui laisse passer la lumière, germe qui file au soleil, arbre qui offre son tronc, ses branches, ses feuilles, fleurs, fruits).
  • Retrouver l’insouciance joyeuse de l’enfant que l’on a en nous en lui rendant visite à différents âges (en régression) et jouer, chanter, dessiner, créer, rêver en lui
  • Remplir un espace ressenti comme vide avec de l’énergie vitale et la faire monter jusqu’à la sensation de pétillement joyeux, vivifiant, créateur.
  • Etablir une autre communication, plus confortable, avec son symptôme (qui n’est plus obligé de « gueuler de douleur ou de gêne » pour se faire entendre). Le regarder, s’y connecter, lui faire ressentir la complicité et l’amour. Lui donner envie de communiquer autrement que par la douleur ou la gêne, par la création?.
  • Chercher de la matière dans une vie antérieure et découvrir une version à mille lieux de ce que l’on aurait pu imaginer
  • Se plonger entièrement dans un état désiré (légèreté, souffle, joie, sérénité, plaisir, flottement, hilarité…) et l’ancrer pour l’avoir à disposition au quotidien (par exemple: ancrer un geste de concentration)
  • Ancrer un mot ou un geste d’amplification qui amplifie et réduit les sensations (comme un potentiomètre de 0 à 12 )
  • Ranger les connaissance et les capacités à la bonne place et les maintenir disponibles sans avoir à les chercher
  • Favoriser les rêves nocturnes créatifs (ce que le travail nocturne peut accomplir à la demande est magique!)
  • Favoriser les rêves lucides
  • Laisser la main écrire spontanément une réponse inconsciente à une question
  • Etablir une communication facile avec « Mon autre » et les sous-personnalités spécifiques de façon à laisser chacune s’exprimer créativement
  • Laisser les pas guider une promenade et profiter d’un rêve éveillé en balade pour explorer l’intérieur par l’extérieur (en tant que sujet, je suis alors dans un état entre Oculus Rift et psychotrope, sans aucun autre addictif que l’hypnose)
  • Charger un objet de sensations, émotions, vécus positifs et s’en servir pour créer
  • Enterrer un projet non réalisé, couper le lien de l’attente et faire de la place pour le suivant
  • Entendre la musique d’un paysage, voir la couleur d’une voix, la consistance d’une odeur…
  • Etc. 😉

***

A lire sur le fonctionnement du cerveau des créatifs:

article du Quartz

+ le site de Shelley Carson

***

Il suffit d’oser.

Bienvenue en séance!

© Marie Lisel

 

 

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :