L'hypnose pour créer sa vie, son oeuvre, son monde

°°°CREER SA VIE°°° régler un problème, soulager un symptôme, récupérer de l'énergie, lâcher du lest, s'émanciper d'une addiction, transformer le réseau d'influences, activer des ressources, choisir, se libérer, s'épanouir, ressentir, grandir, stimuler, se centrer, changer vers un mieux-vivre '''''CREER SON OEUVRE''''' ouvrir, inspirer, souffler, se laisser embarquer, improviser, écrire, dessiner, composer, danser, jouer, monter, construire, capter, oser, réaliser, proposer, partager, faire oeuvre ***CREER SON MONDE*** parcourir, explorer, plonger, planer, découvrir, étendre ses connaissances sensorielles, tester, examiner, prospecter, étudier par les sens, arpenter, jouer, expérimenter, modeler, moduler, inventer, augmenter, expanser…

Workshop hypnotique en école supérieure d’art

Gina Pane

J’ai une pratique récurrente du workshop, basée sur les techniques de l’hypnose et du rêve éveillé dirigé, suivant ces fils conducteur principaux: création artistique, connexion animale, gender fluide et mieux-être (confiance, alignement, énergie, concentration….).

En 2018, j’ai ainsi été invitée, pour des workshops-performances, par le master SPEAP de sciences Po Paris, dans le cadre du festival « Mondes Possibles « au Théâtre des Amandiers à Nanterre, ainsi que par le Frac Lorraine à Metz, dans le cadre de « La Nuit des Idées », « YES, WE CARE. Sexualité(s) et corps politiques ».

J’accompagne également des créations, comme celle de Léa Drouet (dans le cadres du Kunstenfestivaldesarts 2018 de Bruxelles) et Fabrice Cazenave (dans le cadre de Dessein, Dessin, Design (DDD), fabrique médiatique de l’histoire, une proposition d’Agnès Callu).

Dans cette continuité, je développe, dans les écoles supérieures d’art, des workshops en collaboration avec des enseignant.e.s.

Mes interventions hypnotiques en école supérieure d’art peuvent se faire sur (1, 2,) 3, 4 ou 5 jours.

Le thème de chaque workshop, ainsi que ses objectifs et son développement, sont articulés conjointement avec la professeure, le professeur qui m’invite. Tout est possible. Dans cet article, je ne peux que proposer des exemples.

A lire aussiAtelier sur mesure au sein de votre projet d’art de la scène et Accompagnement pour la création

Ma bio brève: « Maitre Praticienne en hypnose éricksonienne, Marie Lisel a également été enseignante en lycée, pour des ados de 15-18 ans, pendant plus de 10 ans, autant en classe que sur le terrain de projets interdisciplinaires autour de l’art contemporain, le cinéma, la danse, la littérature… Elle est également artiste (produite entre autres par Halolalune), membre fondatrice de Fair_Play et spécialiste de l’accompagnement de la création par l’hypnose. Son travail s’étend des séances individuelles en thérapie et en accompagnement de création aux performances hypnotiques, en passant par des stages d’hypnose, des ateliers de rêve éveillé et des workshops sur plateau d’arts de la scène et en ateliers d’école supérieure d’art. »

Exemple 1: « Ca crée en moi »

TITRE DU WORKSHOP : « Ca crée en moi »

MOTS-CLES: mouvement spontané, son spontané, écriture automatique, dessin automatique, dividu, facette, ego-states, représentation, modélisation, position méta, laisser-faire.

NOMBRE DE JOURNEES: de 3 à 5

OBJECTIF: L’atelier a pour objectif de nourrir les processus de création des étudiant.e.s par les moyens de l’hypnose, du rêve éveillé augmenté par l’hypnose et de l’autohypnose, en jouant avec le « laisser-faire » et avec la dissociation. À travers exercices et expérimentations individuelles et collectives, il s’agira d’apprendre à :

  • Distinguer différents états de conscience (état dit « ordinaire », état de rêverie, état modifié en focus, état modifié en ouverture, hyperéveil…)
  • Mettre en place des balises, un cadre d’expérimentation à la fois ouvert et sécurisé
  • Comprendre conceptuellement et intégrer à l’intérieur de soi des outils techniques
  • Singulariser ces outils, jusqu’au sur mesure (patterns, contexte, intention…)
  • Accéder au focus, au fait de garder le cap, au fait de déposer l’intention, de laisser faire (préparer son territoire hypnotique et le tenir en état propice au travail)
  • Accéder à différentes facettes, dividus, ego-states, représentations intérieures de soi-même, les apprivoiser, les concilier, les rassembler, les différencier, les appeler pour une tâche, assurer leurs besoins, leur permettre de se développer dans un exercice particulier et de se réintégrer au « Je » après.
  • Modéliser un personnage ou un élément (se mettre dans la peau de) et laisser cette représentation se mettre en mouvement, en voix, en dessin, en écriture
  • Accéder de façon autonome et volontairement à certains états (et en revenir facilement), en rapport avec les objectifs, notamment choisir un cap, une intention, un territoire, un médium, un dividu ou un modèle introjecté puis laisser bouger, chanter, dessiner, écrire tout.e seul.e. Changer de dividu et/ou d’intention
  • Prendre de la distance/hauteur par rapport l’expérience et analyser sa propre pratique hypnotique (position méta)

CONTENU ET MÉTHODE

Durant ces deux, trois, quatre ou cinq jours, les étudiant.e.s seront invité.e.s à comprendre de façon rationnelle le fonctionnement des outils, à les expérimenter sensoriellement, à les adapter à leurs singularités et à les combiner librement afin de se les approprier en profondeur.

Pour cela, il y aura une l’alternance entre les explications, les exercices courts de compréhension profonde, les explorations intérieures en rêve éveillé, les explorations en connexion avec l’autre, les explorations de l’extérieur (l’autre, le monde, les matériaux…), les partages d’expériences, les moments d’exploration et de création libre.

Pour davantage de détails, merci de me contacter.

PRÉREQUIS

L’hypnose ne convient pas aux personnes atteintes de troubles psychotiques graves (schizophrénie, paranoïa, maniaco-dépression) ou diagnostiquées comme atteintes d’un trouble bipolaire, ni aux personnes sous anxiolytique ou antidépresseur au quotidien, ni aux personnes présentant une addiction à l’alcool et à la drogue.

ÉVALUATION

Qualité de l’engagement et de la participation aux exercices, expérimentations et créations.

NOMBRE D’ÉLÈVES ET ANNÉES CONCERNÉES : 20 max (15 c’est mieux), de préférence L2, L3, M1, M2, …

Exemple 2: « Mon autel particulier »

TITRE DU WORKSHOP : « Mon autel particulier »

MOTS-CLES: représentation intérieure de personnages guides (artistes, penseurs.euses, personne de confiance…), objet transitionnel, rituel, ancrage et désancrage, position méta.

NOMBRE DE JOURNEES: de 3 à 5

OBJECTIF: L’atelier a pour objectif de nourrir les processus de création des étudiant.e.s par les moyens de l’hypnose, du rêve éveillé augmenté par l’hypnose et de l’autohypnose, en jouant particulièrement avec la projection, l’introjection, les représentations.. À travers exercices et expérimentations individuelles et collectives, il s’agira d’apprendre à:

  • Distinguer différents états de conscience (état dit « ordinaire », état de rêverie, état modifié en focus, état modifié en ouverture, hyperéveil…)
  • Mettre en place des balises, un cadre d’expérimentation à la fois ouvert et sécurisé
  • Comprendre conceptuellement et intégrer à l’intérieur de soi des outils techniques
  • Singulariser ces outils, jusqu’au sur mesure (patterns, contexte, intention…)
  • Accéder au focus, au fait de garder le cap, au fait de déposer l’intention, de laisser faire (préparer son territoire hypnotique et le tenir en état propice au travail)
  • Accéder de façon autonome et volontairement à certains états (et en revenir facilement), en rapport avec les objectifs
  • Prendre de la distance/hauteur par rapport l’expérience et analyser sa propre pratique hypnotique (position méta)
  • Choisir des objets transitionnels et les charger de façon en en faire des outils d’auto-hypnose
  • Choisir des représentations de personnages (artistes de référence, personnage familial…) et les rencontrer dans l’imaginal en rêve éveillé, leur demander de devenir des capacités (« power ») de création
  • Choisir des rituels personnels en les intégrer aux techniques d’autohypnose de création
  • Construire son autel particulier, avec ses objets, représentations, sons, odeurs, rituels, de façon à tracer des chemins volontaires vers différents états de création-réflexion critique-mise en contexte.

CONTENU ET MÉTHODE

Durant ces deux, trois, quatre ou cinq jours, les étudiant.e.s seront invité.e.s à comprendre de façon rationnelle le fonctionnement des outils, à les expérimenter sensoriellement, à les adapter à leurs singularités et à les combiner librement afin de se les approprier en profondeur.

Pour cela, il y aura une l’alternance entre les explications, les exercices courts de compréhension profonde, les explorations intérieures en rêve éveillé, les explorations en connexion avec l’autre, les explorations de l’extérieur (l’autre, le monde, les matériaux…), les partages d’expériences, les moments d’exploration et de création libre.

Pour davantage de détails, merci de me contacter.

PRÉREQUIS

L’hypnose ne convient pas aux personnes atteintes de troubles psychotiques graves (schizophrénie, paranoïa, maniaco-dépression) ou diagnostiquées comme atteintes d’un trouble bipolaire, ni aux personnes sous anxiolytique ou antidépresseur au quotidien, ni aux personnes présentant une addiction à l’alcool et à la drogue.

ÉVALUATION

Qualité de l’engagement et de la participation aux exercices, expérimentations et créations.

NOMBRE D’ÉLÈVES ET ANNÉES CONCERNÉES : 20 max (15 c’est mieux), de préférence L2, L3, M1, M2, …

Exemple 3: « exploration sensorielle hypnotique »

TITRE DU WORKSHOP : Exploration sensorielle hypnotique

MOTS-CLES: exploration, connexion, sensorialité, sensations, impressions, synesthésie, souffle, objet transitionnel, création de patterns

NOMBRE DE JOURNEES: de 3 à 5

OBJECTIF: L’atelier a pour objectif de nourrir les processus de création des étudiant.e.s par les moyens de l’hypnose et de l’autohypnose, en privilégiant le canal sensoriel. À travers exercices et expérimentations individuelles et collectives, il s’agira d’apprendre à :

  • Distinguer différents états de conscience (état dit « ordinaire », état de rêverie, état modifié en focus, état modifié en ouverture, hyperéveil…)
  • Mettre en place des balises, un cadre d’expérimentation à la fois ouvert et sécurisé
  • Accéder volontairement à certains états (et en revenir facilement), en rapport avec les objectifs de travail : autohypnose de création (construire son œuvre, tisser un fil conducteur, prendre de la distance ou au contraire entrer au cœur, créer des liens tangibles entre l’état l’intérieur et l’objet l’extérieur), ainsi que de transmission (parler de son œuvre, la mettre en contexte) et d’exploration (de l’art et du monde)
  • Comprendre conceptuellement et intégrer à l’intérieur de soi des outils techniques
  • Singulariser ces outils, jusqu’au sur mesure
  • Travailler ces états et ces outils à partir du corps, en ouvrant les perspectives sensorielles, en expérimentant la synesthésie, en jouant avec la traduction des perceptions et avec le souffle

CONTENU ET MÉTHODE

Durant ces deux, trois, quatre ou cinq jours, les étudiant.e.s seront invité.e.s à comprendre de façon rationnelle le fonctionnement des outils, à les expérimenter sensoriellement, à les adapter à leurs singularités et à les combiner librement afin de se les approprier en profondeur.

Pour cela, il y aura une l’alternance entre les explications, les exercices courts de compréhension profonde, les explorations intérieures en rêve éveillé, les explorations en connexion avec l’autre, les explorations de l’extérieur (l’autre, le monde, les matériaux…), les partages d’expériences, les moments d’exploration et de création libre.

Pour davantage de détails, merci de me contacter.

PRÉREQUIS

L’hypnose ne convient pas aux personnes atteintes de troubles psychotiques graves (schizophrénie, paranoïa, maniaco-dépression) ou diagnostiquées comme atteintes d’un trouble bipolaire, ni aux personnes sous anxiolytique ou antidépresseur au quotidien, ni aux personnes présentant une addiction à l’alcool et à la drogue.

ÉVALUATION

Qualité de l’engagement et de la participation aux exercices, expérimentations et créations.

NOMBRE D’ÉLÈVES ET ANNÉES CONCERNÉES : 20 max (15 c’est mieux), de préférence L2, L3, M1, M2, …

Autres exemples

  • Gérer le stress pour une présentation de jury, créer l’état idéal pour exposer son travail (les classiques du mieux-être)
  • Créer un état de concentration (focus) réglé différemment selon les objectifs, le contexte et ancré avec un son ou une odeur ou un gout ou un geste ou un objet (pour le retrouver facilement)
  • Prendre de la hauteur pour envisager son propre travail sous d’autres points de vues sensoriels et de compréhension profonde (chercher les conditions optimum pour l’insight), tracer le fil, tisser les concepts en partant du corps, des sensations
  • Synesthésie: dans l’exploration, dans la création mais aussi dans la présentation analytique et critique du travail
  • Connexion « voir et être vu.e », état neutre dans l’ici et maintenant (ne rien vouloir, juste être là), poser une intention et un cap en étant dans la connexion (équilibre, alignement), changer d’axe… + prolongations avec le son et mouvement et/ou le dessin et l’écriture
  • Exploration queer (voir les ateliers queer détaillés)
  • Exploration de la nature et communication animale (voir les ateliers nature détaillés)
  • Narration littéraire ou cinématographique sous hypnose
  • Entrer dans une oeuvre d’art
  • Explorations des territoires, des limites, des matériaux, des formes, des matières, des patterns de fonctionnement interne
  • … à inventer! Chaque workshop est créé sur mesure.

Il suffit d’oser.

Marie Lisel

 

Me contacter:     lisellesil@gmail.com     +33 7 82 56 52 06     +32 497 80 96 19

Suivre mes actualités: page Facebook

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :