L'hypnose pour créer sa vie, son oeuvre, son monde

°°°CREER SA VIE°°° régler un problème, soulager un symptôme, récupérer de l'énergie, lâcher du lest, s'émanciper d'une addiction, transformer le réseau d'influences, activer des ressources, choisir, se libérer, s'épanouir, ressentir, grandir, stimuler, se centrer, changer vers un mieux-vivre '''''CREER SON OEUVRE''''' ouvrir, inspirer, souffler, se laisser embarquer, improviser, écrire, dessiner, composer, danser, jouer, monter, construire, capter, oser, réaliser, proposer, partager, faire oeuvre ***CREER SON MONDE*** parcourir, explorer, plonger, planer, découvrir, étendre ses connaissances sensorielles, tester, examiner, prospecter, étudier par les sens, arpenter, jouer, expérimenter, modeler, moduler, inventer, augmenter, expanser…

Outils de la praticienne

Art Orienté Objet, Marion Laval-Jeantet et Benoît Mangin

« Une thérapie réussie est une thérapie dans laquelle le patient devient l’artiste de sa propre existence » François Roustang

REAH (« Rêve Eveillé Augmenté par l’Hypnose », appellation personnelle)

Le rêve éveillé est un rêve lors duquel la rêveuse/le rêveur ne dort pas.

Je travaille en REAH (rêve éveillé augmenté par l’hypnose) et j’enseigne cette technique à des praticien.ne.s en hypnose, sophrologie…

De nombreuses séances mêlent l’hypnose et le rêve, ce qui donne des résultats vraiment étonnants! Voyez la page de témoignages.

Les explications et sources de ce que j’utilise sont rassemblées sur la page « Techniques de rêve éveillé »

66283047_2460149360879920_8063902790180667392_o

Hypnose (post-)éricksonienne

L’hypnose éricksonienne est une technique thérapeutique mise au point par le psychiatre et psychologue américain  Milton Erickson (1902-1980) au cours des années 50.

Contrairement au patient de l’hypnose classique, l’accompagné.e de l’hypnose éricksonienne n’est pas passif, mais participe pleinement à sa mise en condition hypnotique et à son cheminement vers sa propre solution.

L’accompagnant.e se synchronise pour suivre au plus près l’accompagné.e dans son voyage, en cherchant à éviter les projections, les interprétations et les suggestions qui ne collent pas avec l’intention, les processus, l’univers de l’accompagné.e.

Plusieurs écoles ont poursuivi le travail de Milton Erickson. Celle que j’ai suivie, L’Arche, se situe dans la mouvance PNListe.

Mon travail s’inspire aussi du génial François Roustang.

Voyez la page « L’hypnose éricksonienne« , qui vous mènera à sa définition, à l’histoire des hypnoses, leurs différents champs, leur rapport aux sciences

dig
Travail en école, « entrer dans l’oeuvre pour en saisir les multiples dimensions »

PNL

P. pour « Programmation », N. pour « Neuro » et L. pour Linguistique. PNL.

La PNL est une thérapie brève, mise au point dans les années 1970 aux Etats-Unis par John Grinder, professeur de linguistique, et Richard Bandler, mathématicien et psychothérapeute.

Quelques présentations:

Présentation sur L’Express

Long article avec une très grande biblio, fruit de plein de discussions entre PNListes de wikipedia

L’Arche étant de tendance PNListe, mon hypnose en est teintée.

Capture d’écran 2019-03-14 à 10.05.50

RITMO

La technique RITMO® est à base de stimulations visuelles, auditives ou corporelles (tapotements sur les mains, les genoux…) de gauche à droite, pendant que le sujet se replonge dans son souvenir.

Ce processus permet d’activer les zones du cerveau impliquées jusqu’à « digérer » l’évènement traumatisant en le séparant de l’émotion ressentie. La perception du traumatisme change, l’évènement est enfin intégré puis dépassé.

C’est un outil que j’intègre au coeur des séances, selon les besoins, plutôt par le son et/ou le tapotement que par les mouvements oculaires.

Sources: le site de Lili Ruggieri

Prescriptions de tâches

J’utilise beaucoup de prescriptions de tâches, le plus souvent données par les dividus (//ego-states, parties intérieures…), mais aussi que j’invente en fin de séance à partir des matériaux du rêve, soit pour répondre par le décalage et/ou recadrage à un processus résistant, soit pour approfondir un mouvement initié en séance, tout en impliquant la personne au niveau de sa volonté, au niveau de son corps et au niveau de son apprentissage d’autohypnose (ou « comment gérer les transes spontanées en se les appropriant »).

Les prescriptions de tâches rejoignent en de nombreux points l’espace transitionnel et le rituel.

L’article sur les prescriptions de tâches vous permettra d’y voir plus clair.

Espace transitionnel

Comme l’imaginal est un monde intermédiaire entre le réel sensible et le monde des concepts, l’objet transitionnel est une aire intermédiaire entre le monde extérieur (perçu par d’autres) et le monde intérieur (créé par moi, par ma subjectivité). Les deux fonctionnent donc parfaitement ensemble.

Un objet extérieur peut jouer un rôle dans nos processus psychiques internes, en rapport avec la notion d’imaginal. Un mouvement, une odeur, un acte aussi.

La page qui développe tout cela est ici: Espace transitionnel. Consultez aussi L’imaginal de ma Soeur, qui décortique un cas concret 🙂

P1230218
Autohypnose sur le dolmen d’Azy

Autres

A cette base, je mêle mon idiosyncrasie, riche d’expériences diverses: néo-chamanisme, shamanisme natif, énergétique, connexion animale, création artistique, éthologie, chant et danse, rêve lucide, synesthésie, explorations sensorielles…

Le chant, le dessin, les odeurs, le rapport à la nature… sont des outils que j’intègre ponctuellement aux séances. Tout dépend de la justesse de chaque ici et maintenant.

Mes prochains outils associés seront la constellation familiale et un approfondissement de la CNV.

Collaborations 

Pour des stages « créer sa vie », je collabore avec Nathalie Bletterie, praticienne « cheval-miroir », avec Katia Feltrin, praticienne yoga, …

En création artistique, mes collaborations sont sur la page dédiée. Cette année, je travaille en collaboration artistique avec Jerôme Poret, avec Violaine Lochu et je collabore avec le Musée des sciences naturelles de Toulouse pour l’exposition qui débutera en septembre 2020.

bionique-a176-a177-poisson-chlorophthalmus_albatrossis-a-30b0f
Image: les Chlorophtalmus agassizi vivent en symbiose avec des bactéries luminescentes logées dans leurs yeux à lentille (là, on voit les yeux de cette bande de petits poissons)
%d blogueurs aiment cette page :