L'hypnose pour créer sa vie, son oeuvre, son monde

°°°CREER SA VIE°°° régler un problème, soulager un symptôme, récupérer de l'énergie, lâcher du lest, s'émanciper d'une addiction, transformer le réseau d'influences, activer des ressources, choisir, se libérer, s'épanouir, ressentir, grandir, stimuler, se centrer, changer vers un mieux-vivre '''''CREER SON OEUVRE''''' ouvrir, inspirer, souffler, se laisser embarquer, improviser, écrire, dessiner, composer, danser, jouer, monter, construire, capter, oser, réaliser, proposer, partager, faire oeuvre ***CREER SON MONDE*** parcourir, explorer, plonger, planer, découvrir, étendre ses connaissances sensorielles, tester, examiner, prospecter, étudier par les sens, arpenter, jouer, expérimenter, modeler, moduler, inventer, augmenter, expanser…

Représentation de l’hypnose dans les médias

fr.ulule.com/la-marionnette/

Entre fascination et raison

Le coeur des médias oscille entre deux conceptions de l’hypnose: celle que nous a laissée Erickson (voir la page Histoire de l’hypnose) et celle que les fascinateurs comme le Mesmer actuel utilisent en scène. Dans cette oscillation, il y a souvent confusion…

L’hypnothérapeute (post) éricksonien.n.e utilise des techniques qui permettent à l’accompagné.e de se dissocier de la réalité extérieure pour plonger dans sa réalité intérieure, afin de gérer l’angoisse et la douleur (hypnose médicale) ou afin d’explorer ses façons de fonctionner (patterns), de récupérer des ressources (joie, courage, laisser-faire, confiance, tranquillité, patience…), ainsi que des solutions qui ont été trouvées dans le passé, de vivre de nouvelles expériences ou de vivre autrement l’expérience, d’envisager la réalité avec des représentations différentes, de construire des solutions nouvelles parfaitement ajustées… tout cela favorisé par une conscience qui semble en expansion, dans un état qui serait plutôt un hyperéveil qu’un sommeil. Cette hypnose est permissive: rien n’est imposé à la personne accompagnée.

L’hypnotiseur de spectacle choisit son sujet avec des tests de suggestibilité (son but est de sélectionner les personnes les plus influençables et les plus motivées), l’entraine en coulisse (séance avec ancrage « quand je vous toucherai ici et que je vous dirai… vous glisserez dans un sommeil profond »), pour gagner du temps à l’antenne ou en scène et le dirige de façon autoritaire (donne des ordres) pour lui faire effectuer des actions de spectacle qui ne lui conviennent pas nécessairement (oublier son prénom ou avoir un corps dur comme une planche… cela peut d’ailleurs occasionner des traumas).

Dans les articles, vidéos, chroniques radios, etc, les mass médias mettront évidemment d’autres points en évidence que des médias spécialisés comme des magazines santé tout public.

De façon générale, les événements « choc », opération chirurgicale, star sous hypnose, guérison rapide d’un trouble par l’hypnose vécue par une.e chronique/euse… sont au moins évoqués, sinon développés.

Le plus souvent (outre les chocs sensationnels des mass-médias concernant le spectacle et les escrocs par l’hypnose), l’hypnose est présentée au public dans les médias comme « un état modifié de conscience » ou comme « un ensemble de techniques permettant de provoquer volontairement un état de conscience particulier – se rapprochant du sommeil mais ne se confondant pas avec lui – et de l’utiliser en sport, en développement personnel, en psychothérapie, en anesthésie pour des opérations chirurgicales… ».

Les caractéristiques mises en évidence sont surtout la transe et les applications de l’hypnose dans les différents champs.

Après avoir pris connaissance des représentations de l’hypnose (et prolongé les points qui vous intéressent par les liens proposés), je vous invite à parcourir les pages:

Que donne la recherche sur le web?

Dans les images des moteurs de recherche et des outils comme Youtube, outre les gif en spirale hypnotique, l’accent mis sur le regard hypnotique du fascinateur, les effets magiques de photoshop (étoiles, lumière, flou, violet…), les médias affectionnent les effets hypnotiques visibles comme les lévitations et les actions réalisées sous hypnose (table d’opération, sport…) ou les schémas du cerveau.

Lors de la préparation d’une performance artistique sous hypnose, j’ai d’ailleurs eu à rectifier fermement la communication sur mon intervention. Le stagiaire avait préféré Kaa à l’image que j’avais choisie, le prédateur manipulateur de Walt Disney étant utilisé pour « attirer les gens », même si je pratique pas d’hypnose directive et que mon travail est le contraire de cette scène où l’hypnose sert à profiter de l’autre à des fins/faims personnelles… lol

Qu’est-ce que l’hypnose? Comment ça marche? Quelques liens.

Quelques liens tout public expliquant l’hypnose:

Planète santé: 5 idées reçues sur l’hypnose

Cerveau et psycho: « Qu’est-ce que l’hypnose »

L’Express: Hypnose. Comment ça marche? 

Le Figaro:   L’hypnose

France Culture:   Comment l’hypnose agit-elle sur le cerveau?

France Inter:   L’hypnose à l’étude   ***   L’hypnose aujourd’hui   ***  les pouvoirs de l’esprit

Cerveau et psycho: « Qu’est-ce que l’hypnose »

Doctissimo, dossier hypnose

Deux présentations de l’hypnose destinées au public large par des professionnels éricksoniens:

Antoine Garnier (formateur indépendant en hypnose): Qu’est-ce que l’hypnose?

Kevin Finel (directeur de l’Arche): Cabinet public (séances publiques avec explications techniques à destination tout public)

Si l’on se tourne vers des supports comme Google image, Youtube ou Facebook

Google image (essayez avec votre propre historique):

Capture d_écran 2018-10-15 à 09.22.09
En tapant « hypnose » dans google image

 

Youtube

Capture d_écran 2018-10-15 à 09.36.48
En tapant « hypnose » dans Youtube

Duck Duck

Capture d_écran 2018-10-15 à 09.42.45

Capture d_écran 2018-10-15 à 09.44.51
En tapant « hypnose » sur DuckDuck

Conclusion

On le voit, la peur, la magie, le spectaculaire (l’hypnose de charlatan? de manipulateur? de magicien?) sont encore entremêlés dans les médias avec l’hypnose « sérieuse », médicale, thérapeutique, judiciaire, sportive…

Cette caractéristique remonte loin dans l’histoire de l’hypnose.

Il nous reste à parcourir la page des différents champs de l’hypnose: hôpital et dentisterie, thérapie, tribunaux, sport, thérapie, art et spectacle.

Puis à jeter un oeil sur ce qu’en dit la science.

 

© Marie Lisel

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :